UA-137189520-1
Accueil > Sciences de l’Education > Publications
<

Former et apprendre à distance

Revue "Recherche et formation", numéro 68 de l’IFE ENS coordonné par Stéphane Simonian

Présentation :

Quels arguments pouvons-nous donner aux formateurs pour intégrer les technologies dans leurs pratiques ? Quelles méthodes pédagogiques mettre en œuvre ? Quels processus sont visés ?
Des éléments de réponse sont fournis par les six articles composant ce dossier articulant la pertinence des méthodes, des objets et des processus d’apprentissage dans le contexte d’une formation conçue intégralement ou en partie à distance, la formalisation de scénarios d’apprentissage visant des objectifs d’apprentissage précis en termes de développement des connaissances et des compétences, ou encore de réussite des étudiants. Dans cette même perspective, l’« entretien » aborde les éléments facilitateurs et inhibiteurs des formations en ligne concernant aussi bien les institutions que trois acteurs principaux : apprenants, formateurs et « ingénieurs pédagogiques multimédias ».

D’autres éléments de réponse sont fournis, dans la rubrique « autour des mots de la formation », en montrant de quelle manière les technologies ont été historiquement utilisées dans différentes approches pédagogiques et, de manière plus spécifique, par cette transition peu évidente de l’instructional design (modèle de l’instruction) vers le learning design (modèle de l’apprentissage). Des questions fondamentales sont alors posées sur l’apprentissage avec les technologies mais aussi sans les technologies.

Les études, analyses et réflexions proposées dans ce dossier concernent donc tant les formations à distance, qu’en présentiel « enrichi » ou « hybrides » (alternant temps en présence et temps à distance tout en pensant cette alternance comme un tout).

En savoir plus en cliquant ici !

<

Deleuze et l’Anti-pédagogue Vers une esthétique de l’éducation -Gilles Boudinet - Editions l’Harmattan

Educations et sociétés
ISBN : 978-2-336-00195-1 • décembre 2012 • 166 pages Prix éditeur : 17 €

La pensée de Gilles Deleuze, à laquelle il faut associer celle de Félix
Guattari, est riche de nombreuses interrogations qui fournissent des clefs de lecture
des changements liés à l’époque contemporaine. De tels changements affectent
massivement tant les institutions éducatives, que nombre de critères d’analyse de
l’éducation.
En s’appuyant sur la proposition d’un « personnage conceptuel », ici
nommé « l’Anti-pédagogue » en référence à « l’Anti-Oedipe », cet ouvrage
propose de suivre la critique radicale que les théories deleuziennes se prêtent à
adresser à de nombreux fondements de l’éducation (la forme et la formation, le
Paidagogos, le Sujet, le savoir…). En résulte une conception « intensive », où
l’esthétique tient un rôle privilégié et où se définit une nouvelle posture tant pour
apprendre à penser, que pour penser l’apprendre.

Maître de conférences habilité à diriger des recherches à l’université de Paris-VIII Saint-Denis, docteur en sciences de
l’éducation, Gilles Boudinet est l’auteur de travaux sur l’éducation artistique et musicale, l’esthétique et les médiations
culturelles.

Téléchargez le pdf

PDF - 57.2 ko
Gilles BOUDINET-DELEUZE ET L’ANTI-PÉDAGOGUE

<

SE FAIRE VIOLENCE Analyse des coulisses de la recherche

190 pages aux éditions TERAEDRE

La violence... beaucoup l’infligent, plus nombreux encore sont ceux qui la subissent. Des chercheurs l’étudient aussi, mais, le plus souvent, comme un objet qui ne les affecte pas.
Les quatre anthropologues qui livrent ici leurs expériences de la violence se sont immergés dans leurs terrains. Non sans conséquences sur l’analyse des situations, leurs relations avec les enquêtés et leurs questionnements futurs. Déstabilisés jusque dans leur vie personnelle, des années plus tard, ils se rencontrent pour mettre en commun leur vécu. Et c’est le récit de leur implication d’alors qui est ici dévoilé.

<

Les éducateurs spécialisés, naissance d’une profession

Les éducateurs spécialisés, naissance d’une profession

Le rôle de l’Association nationale des éducateurs
de jeunes inadaptés (1947-1959)

Samuel Boussion

L’histoire de la profession d’éducateur spécialisé est ici revisitée à travers
celle de la principale association professionnelle d’éducateurs, l’Aneji
(Association nationale des éducateurs de jeunes inadaptés). Créée en 1947,
elle est un analyseur du processus de professionnalisation des éducateurs
spécialisés. Ce livre, qui repose en grande partie sur l’exploitation des
archives de l’Aneji, approche la progressive installation de cette profession
nouvelle dans le paysage de la rééducation au sortir de la seconde guerre
mondiale.

Publié avec le soutien de l’université d’Angers.

Pour plus d’informations, consultez la notice (Les éducateurs spécialisés, naissance d’une profession) sur notre site
Internet.

Auteur(s) :

Samuel Boussion est maître de conférences en sciences de l’éducation à l’université Paris 8, membre du Circeft (Centre
interdisciplinaire de recherche « Culture, éducation, formation, travail »). Il a codirigé l’ouvrage Les Châteaux du social
(Beauchesne-PUV 2010) ainsi que le numéro spécial « Éducation et rééducation en situation coloniale (Maghreb XIXe-XXe
siècle) » dans Les Études sociales (2010).

<

VIENT DE PARAITRE:Penser et combattre les inégalités

PDF - 2.5 Mo
pdf_Revue_..._No183.pdf

<

L’ÉCRITURE RÉFLEXIVE

Objet de recherche et de professionnalisation

L’écriture réflexive comme outil de professionnalisation est un objet
de recherche encore peu exploré. Pourtant, au vu de la pluralisation
des écrits en milieux professionnels, considérés de plus en plus
comme des moyens de penser et d’agir, l’analyse des particularités de
cette écriture recèle des enjeux considérables. Quelles méthodes et
quels outils conceptuels utiliser pour produire des connaissances sur
l’écriture
professionnelle ?

Les co-directrices : M.Morisse et L. Lafortune

<

Nouvelle publication : Sociologie de l’éducation

Quel rôle l’école joue-t-elle dans la cohésion et la reproduction sociales ? Telle est la question que se pose toute sociologie de l’éducation.

Cet ouvrage entend présenter les thématiques et les problématiques classiques, ainsi que les apports récents de la recherche, en matière de socialisation, de politiques scolaires, de pratiques des acteurs, de transmission des savoirs.

S’attachant à proposer des approches inédites, qui donnent une image souvent plus complexe de phénomènes déjà étudiés, il est l’occasion d’aborder de front des questions aussi vives que celles de l’éducation au genre, de l’accueil de la diversité ou encore de la perpétuation des inégalités. Le débat public sur l’école s’en trouve éclairé d’un jour nouveau.

http://www.puf.com/Que_sais-je:Sociologie_de_l’%C3%A9ducation_%282%29

<

Vient de paraître aux Presses Universitaires du Septentrion

En participant à une anthropologique de l’écrit, cet ouvrage collectif interroge la façon dont les changements opérés au sein de l’institution de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, sous pression d’un nouveau management, pendant la période 2003-2011, ont affecté les rapports rédigés par les éducateurs spécialisés, destinés aux magistrats et insérés dans un processus d’aide à la décision.

Noms des contributeurs :

Isabelle Bazet, Dominique Bessières, Hélène Chéronnet, Patrice De La Broise, Pierre Delcambre, Fabien Deshayes, David Douyère, Thomas Heller, Céline Matuszak, Anne Mayère, Martine Morisse.

PDF - 474.1 ko
Écrire au magistrat Nouvelles normes, nouvelles contraintes Pierre Delcambre - Céline Matuszak (dir.)